La batterie "Karla"

La position « karla » référencée « Stp Ro 426 » se situe le long de la rue des tamaris vers la rue de l’ormon.

C’est la plus proche de « Karola ». Elle est essentiellement constituée par deux casemates

« H 612/03 et H 612/04 » et d’un certain nombre de compléments annexes indiqués sur le plan.

Chaque casemate était équipée d’un canon FK 231.  

La photo ci-contre date de 2010, les deux casemates sont parfaitement visibles et n'ont pas été déplacées par les éléments.

La photo ci-dessous date de 1970. Elle  montre les casemates sans grand changement, sauf les "magnifiques tags". A droite de la casemate H 612/03, on distingue l'entrée d'une soute ou d'un abri.

La photo ci-dessus date de la fin de la guerre, les casemates sont désarmées, mais toujours dissimulées sous un tapis de verdure. Les baraquements signalés sur le plan ne sont guère visibles ainsi que l'entrée vraisemblablement d'une soute à munition, encore visible du chemin de l'ormon, repérable sur la photo aérienne plus récente de 2010.

L'ensemble de la batterie comprenanit:

- Les deux casemates H 612 et leurs accès, équipées chacune d'un canon Fk 231 75 mm

- Deux canons anti-aériens flak 20 mm

- Un ringstand "tobrouk" Vf 58 c

- Deux postes d'observation "P.O."

- Une ou deux soutes et abri "SK"

- Des baraquements pour l'hébergement,

- Un projecteur de diamètre 60 cm,

- Des positions pour mitrailleuses "MG"

Notice bilingue décrivant la conception de la casemate H612 avec plan

Les deux casemates étaient de flanquement, elles assuraient la protection latérale côtière en cas d'attaque par mer, à simple embrasure de type "Regelbau H 612". « Regelbau » défini un plan de construction établi par l’organisation « Todt ». Le « H » précise le responsable de la construction, H symbolise « Heer », c'est-à-dire l’armée de terre. « 612 » est le type de construction, à savoir, casemate pour canon de campagne, sans locaux annexes. (http://www.dday-overlord.com/typologie-des-bunkers-encyclopedie-d-day/)

Le canon FK 231 75 mm

Au début de la guerre, la wehrmacht a récupéré sur le front de l’est des milliers de canon modèle « 1897 » de 75 mm usinés en France, qu’elle a nommés « FK 231, 7,5 cm. Ils furent transférés en France pour équiper le mur de l’atlantique. Petite anecdote, ce canon était le symbole de la puissance militaire française, le « glorieux soixante-quinze ». Sa fabrication a été attribuée peut-être à tord  à Schneider. Il semble que le tube ait été fabriqué à Bourges, le reste dans les ateliers de Puteaux, établissements appartenant à l’armée.

Le regelbau "Vf 58-c"

Le regelbau Vf 58-c, ou Bf 58- dénommé "tobruk"  est une petite position  pour un ou deux occupants. Il pouvait être équipé de différentes façons, poste d’observation, mortier, mitrailleuse "MG 42" et même tourelle de tank. Le « tobruk Bf 58 c» était construit en plusieurs versions. Celui de la position « klara » qui n’existe plus devait être du même type que celui de la position « kuni » toujours en place. C’est la version simple, d'une longueur de 3,70 m, hauteur 1,90 m, ouverture (ring) 0,80 ou 0,95m.

Les photos représentent différents « tobruk »simples, probablement semblables à celui de la position "Karla" . (mur de l’atlantique en Bretagne).

 

 

 

Le tobruk de la position klara n’est plus identifiable sur place.

 

Les positions "MG"

 

Les positions référencées « MG » sur le plan représentent des emplacements de mitrailleuses, essentiellement la « maschinengewehr 42 » connue sous le code « MG42 », « M » machinen, « G » pour « Gewehr », fusil en allemand. Elle fut largement utilisée par l’infanterie de la wehrmacht sur le mur de l’atlantique.

Poste d'observation "P.O"

Encuvement "flak 20 mm"

La batterie "Karla" disposait de 2 canons anti-aériens « flak 20mm ». L’un sur la casemate « H612-03 ».

  

Le second se situait dans un encuvement, au sud de la position, au sommet de la dune, encore visible de la plage. La photo ci-contre représente un encuvement de même type.

La batterie "KARLA" en mars 2016

 

Derriere la dune, au nord de la batterie, on peut apercevoir l'entrée d'un abri ou d'une soute qui ne figure pas sur le plan. L'intérieur est ensablé et sert de dépotoir.

 

 

La casemate H 612/03

L'embrasure pouvait être fermé par deux battants métalliques s'ouvrant vers l'extérieur assurant une protection contre de petits éclats et évitant la pénétration du sable. L'éperon n'a pas résisté aux tempêtes. A l'intérieur des niches contenaient les munitions, 500 obus pour un canon de 75 mm.

La casemate "H 612 / 04"

Identique à l'autre casemate avec en plus un système d'accès direct par le dessus, peut-être la ventilation. L'éperon n'a pas résisté. L'intérieur est le paradis des graphitteurs. 

 

 

Une utilisation des casemates non prévue par l'occupant.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Michel Vimont

Site créé avec 1&1 IONOS MyWebsite.